Connexion  \/  S'inscrire  \/ 

Connexion à votre compte

Créer un compte * * Champ requis

Le nom que vous avez saisi n'est pas valide.
Mot de passe non valide
Les mots de passe que vous avez saisis ne correspondent pas. Veuillez saisir votre mot de passe dans le champ 'mot de passe' et le confirmer dans le champ de confirmation.
Adresse e-mail non valide
Les deux adresses e-mail que vous avez saisies ne concordent pas. Veuillez saisir votre adresse e-mail dans le champ 'adresse e-mail' et la confirmer dans le champ de confirmation.


Actualité

COMMENT LE CNTIG A TRANSFORME L’ADMINISTRATION IVOIRIENNE

Système d’information géographique, géomatique…

La géomatique au service du développement. C’est la vision du Comité National de Télédétection et d’information géographique

De la vente de cartes géographiques en 2011 avec un chiffre d’affaires de 25 millions de Francs CFA, d’une structure budgétivore à une structure rentable et performante, le Comité National de Télédétection et d’Information Géographique (CNTIG) est passé au développement d’applications de prise de décisions, de solutions géomatiques et de services professionnels pour atteindre en 2017, un chiffre d’affaires de plus de dix milliards de Francs CFA.

Un bilan à mettre à l’actif du Docteur Edouard FONH-GBEI, à la tête de cette institution depuis 2011. En effet, son équipe et lui se sont engagés à revaloriser le secteur de la géomatique en développant des applications métiers au bénéfice de l’administration. Il s’agit entre autres services et solutions, des produits technologiques à forte valeur ajoutée tels que « E-commune », E-région », « Sig carte scolaire », Sig carte universitaire », « Sig carte emploi ».

« En 2017, le CNTIG a apporté son expertise en vue de faire avancer les projets conséquents tels que la carte scolaire, le Geoportail pour la cause du réchauffement climatique, le projet de l’organisation mondiale de l’immigration, le développement du projet e-région sur tout l’étendue de la Côte d’Ivoire. Nous avons également conçu et développé une solution web sécurisée –Géoportail- qui met à la disposition des chercheurs, des décideurs, des organismes publics », privés, ONG entre autre, des images satellitaires à haute résolution », explique le Dr Edouard FONH-GBEI. Pour le directeur du CNTIG, ce portail qui a été livré officiellement au ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable en décembre dernier, permet de diffuser des informations et des données actualisées par exemple, sur l’évolution des forets ivoiriennes en vue de lutter contre la déforestation et contribuer à la restauration du couvert forestier.

Concernant les solutions « E-Commune » et « E-Région », elles ont permis à en croire le D.G du CNTIG, aux collectivités souscripteurs d’améliorer la mobilisation de leurs ressources propres, la création de plus de 600 emplois au profit des jeunes et faciliter la mise à jour des plans cadastres des collectivités.

Aussi, la mise en place de la plateforme SYGECI a-t-elle contribué à sécuriser les actes d’état civil. Toute chose qui facilite l’accès à l’éducation, modernise l’état civil et favorise la demande d’acte en ligne et lutte contre l’apatridie.

Au niveau de l’éducation nationale et l’enseignement supérieur, ces applications ont permis de mieux gérer la base de données du stock d’établissements primaires et secondaire sur l’ensemble du territoire national. Elles ont aussi donné au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique une application web sécurisée qui lui offre un diagnostic précis de la situation actuelle et un tableau de bord dynamique pour anticiper et mieux planifier les besoins futurs. La contribution du CNTIG à la lutte contre l’immigration clandestine, à travers sa plateforme web pour la cartographie de la diaspora en vue d’une meilleure intégration et participation de celle-ci à l’avènement d’une Côte-d’Ivoire émergente. Pour l’année 2018 déjà entamée, le CNTIG entend consolider ses acquis mais surtout, accroître son champ d’action pour aider à la relance économique de la Côte d’Ivoire. Le Comité veut donc maintenir le cap de l’innovation par l’intensification de l’usage des drones, le recours à l’intelligence artificielle et une internationalisation, à travers divers programme dont le Salon International de la Géomatique qui sera à sa 4e édition cette année, avec la participation d’une vingtaine de pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique.


Source : Fraternité Matin du vendredi 9 février 2018

Newsletter

Retour en Haut